LA SPIRULINE

Portrait

Micro-algue vieille comme le monde, certains voient en elle un aliment du futur. Parmi les êtres vivants qui ont créés la vie sur notre planète, la Spiruline est l’un de nos plus lointains ancêtres. Productrice d’oxygène, elle a contribué à l’apparition de l’atmosphère terrestre.

Les aztèques consommaient de la spiruline.
Micro-algue bleue-verte, Arthrospira platensis est apparue sur Terre il y a plus de 3 milliards d’années. Cette cyanobactérie mesure de 0,1 à 0,5 mm de long. Elle tire son nom de sa forme en filament spiralé. Son milieu naturel est une eau salée et alcaline voisine des 37°c. La spiruline s’est installée dans les lacs salés et basiques des régions chaudes, pour le bonheur des riverains. Ces lacs contiennent du natron (bicarbonate naturel dans un milieu aqueux où le pH varie entre 9 et 11), des sels minéraux, une source d’azote fixée et sont situés dans des régions propices où la température se maintient entre 25 et 40°C : en Birmanie, au Pérou, au Tchad, etc. Les kanembous du Tchad la mangent depuis fort longtemps. Elle était déjà consommée par les Aztèque et les Mayas. Redécouverte par les européens au milieu des années 60, elle est reconnue comme aliment santé. Le botaniste Jean Léonard en mission parcourait les marchés du Tchad et y découvrit des galettes vertes bleuâtres. Sa célébrité ne cesse de croître depuis une vingtaine d’années. L'Organisation des Nations Unies a salué la spiruline comme le «meilleur aliment pour l'avenir» dès la Conférence alimentaire mondiale de 1974. La NASA s’y intéresse pour les vols habités en tant qu’aliment à fort potentiel et pour sa production d’oxygène. Riche en protéines, vitamines, minéraux et oligo-éléments, c’est la micro-algue de santé par excellence. Ses vertus sont unanimement reconnues, tant pour lutter contre la malnutrition dans les pays pauvres que pour couvrir les besoins nutritionnels des autres.



Une culture respectueuse de l’environnement.

Palmarès de rendement
Nous la cultivons sous serre, dans des bassins. Dans notre ferme, la spiruline est récoltée à la main chaque matin de mai à octobre. Bien que cultivée dans des bassins, elle nécessite moins d’eau que toutes les autres productions de protéines et détient le rendement record de protéines à l’hectare. Seul maillon dans la chaîne alimentaire productrice de protéines, elle échappe aux phénomènes de concentration des polluants et permet un moindre coût énergétique.

Au microscope on peut voir les jolies spirales de spiruline.
Egouttée simplement sous presse, elle est transformée dans notre laboratoire puis séchée dans la journée de récolte grâce à notre séchoir solaire à basse température. Elle est emballée le jour même. Puis vendue sur place, dans des circuits courts ou sur internet. La spiruline fraîche du jour est vendue sur place. Production sans pesticides, herbicides, insecticides, fongicides ni conservateurs.

Historique de la culture de spiruline
3000 Tonnes de spiruline sont produites au niveau mondial chaque année surtout en Chine et aux Etats-Unis. Elle est cultivée depuis 1970 un peu partout dans le monde, en général dans des régions où la chaleur et l’ensoleillement le permettent : Chine, Taïwan, Hawaï, Chili, Inde. Depuis, des fermes de production de spiruline sont apparues un peu partout dans le monde. La production commerciale de la spiruline remonte au début des années 1970, quand Sosa Texcoco, producteur mexicain de carbonate et bicarbonate de soude eut à se débarrasser de cette algue bleue microscopique qui prospérait dans son bassin d’évaporation et perturbait la production. C’est à ce moment que l’idée leur est venue de récolter cette algue à vocation alimentaire. Depuis, des fermes de production de spiruline sont apparues un peu partout dans le monde. D’abord au Japon puis dans le désert de l’Impérial Valley de Californie où se trouve établie la ferme Earthrise depuis 1975. En Inde, en Birmanie, à Hawaii, en Equateur, en Thaïlande, au Chili, au Viet Nam, en Espagne, à Cuba, et en Chine, des projets analogues se sont développés.

Paillettes de spiruline séchées.
A une autre échelle, des projets villageois et à but humanitaire se sont multipliés à travers le monde de manière artisanale afin de venir en aide aux populations locales. En Californie dans le désert du Sonoran est implantée une ferme de 20 hectares qui produit 15 % de la production mondiale. La Chine produirait 40% de la production mondiale de spiruline dans une ferme du Yunnan, suite au décret en 1993 par la direction de la Santé publique du Yunnan stipulant que la spiruline favorise la santé humaine.